Le cheesecake

Accueil Actualités Dossiers culinaires Le cheesecake
Le cheesecake

Le cheesecake

Ah le cheesecake ! Qui ne connait pas ce dessert sucré à base de fromage à la crème sur une couche de brisures de biscuits ? Rien qu’en évoquant son nom, on est immédiatement transporté aux Etats-Unis et plus précisément à New-York. Pourtant même si le cheesecake contemporain est bien new-yorkais, son origine est européenne.

Le cheesecake serait apparu dans la Grèce antique et la recette aurait été volée par les Romains. Au fil des siècles, on retrouve ce gâteau chez nos voisins allemands : il s’appelle alors "Käsekuchen". Il est composé de fromage blanc, de crème, d’œufs, de beurre et de cannelle. L’Italie, toute proche, remplace le fromage blanc par de la ricotta.

 

Mais alors comment le cheesecake arrive en Amérique ?

Le cheesecake est arrivé sur le sol américain, et plus particulièrement à New-York, avec l’immigration allemande et italienne à la fin du XIXème siècle. Raison pour laquelle, on trouve encore deux recettes de cheesecake à New-York : la version italienne à base de ricotta et la version juive à base « cream cheese ». C’est cette version que l’on appelle le New York cheesecake.

Ricotta, fromage blanc, cream cheese ?

 

Qui dit cheesecake, dit forcément fromage ! Si vous voulez rester fidèle au véritable et traditionnel cheesecake new-yorkais, vous devez utiliser le fromage à la crème Philadelphia. Savez-vous d’ailleurs que ce fromage a vu le jour par hasard ? En 1872, William Lawrence, crémier de son état, fabrique le premier fromage frais à New York en voulant copier le fromage français Neufchâtel. Le fromage est plus crémeux : le Philadelphia est né, du nom de cette ville américaine réputée pour sa gastronomie.

Cependant vous pouvez très bien remplacer le cream cheese par du fromage frais type St Moret, en prenant soin de le mélanger à un yaourt pour en adoucir un peu le goût. Vous pouvez également opter pour du fromage blanc de type faisselle. Si vous souhaitez une version plus allégée, sachez qu’il est tout à fait possible de choisir un fromage blanc à 0% de matière grasse. Votre cheesecake n’en sera pas moins bon !

Enfin, il existe aujourd’hui, des versions salées. Dans ce cas-là, vous prendrez plutôt de la ricotta. Son goût légèrement acidulé se mariera parfaitement avec des saveurs salées comme de l’avocat ou du saumon.

 

Quels biscuits pour le fond du cheesecake ?

L’autre ingrédient important du cheesecake est bien évidemment le biscuit sur lequel va reposer la crème au fromage. A l’origine, le fond de cheesecake était composé de biscuit Graham émiettés. Ces biscuits de type cracker sont sucrés avec du miel. Difficiles à trouver en France, vous pouvez les remplacer par des spéculoos. Envie de changer ? Et si vous utilisiez des petits beurres ou des sablés ? Vous avez l’embarras du choix, tant que ça s’émiette !

Pour réussir votre cheesecake, n’hésitez pas à acheter un moule « à manqué » démontable, qui vous permettra de démouler votre gâteau au moment de le servir. D’ailleurs cuisson ou pas cuisson ? Sachez qu’il est tout à fait possible de ne pas faire cuire votre cheesecake. Avec ou sans cuisson, ce qui importe c’est que votre gâteau passe un grand nombre d’heures au réfrigérateur (minimum 2 heures).

Et enfin pour terminer, vous pouvez verser sur votre cheesecake du coulis de fruits, le napper de chocolat ou de caramel, ajouter de la crème fouettée… Tous les plaisirs sont permis !

Comme vous pouvez le constater, il existe autant de cheesecake que de cuisiniers. Alors à vous de jouer !