La mirabelle de Lorraine

Accueil Actualités Dossiers culinaires La mirabelle de Lorraine
La mirabelle de Lorraine

La mirabelle de Lorraine

Gorgée de soleil, la mirabelle est une véritable gourmandise, mais une gourmandise légère (voir recette) et éphémère ! N’attendez pas pour en profiter…

 

 

Attention, fragile !

Petite prune jaune à chair ferme et parfumée, la mirabelle bénéficie d’une IGP (Indication Géographique Protégée) depuis 1996, label qui garantit son origine et sa spécificité.

Fruit particulièrement fugace, elle est présente sur les marchés pendant environ 6 semaines, normalement entre mi-août et fin septembre.

Cette année, il faudra être patient, car leur récolte est prévue entre le 20 et 25 août.

Seule une petite partie sera commercialisée en « fruits frais », le reste étant transformé en coulis, confitures, fruits surgelés ou séchés… pour pouvoir en profiter toute l’année !

Au marché, choisissez des fruits au parfum léger, à la peau fine et presque tendue.

Les petites taches brunes sur le fruit ne sont pas des défauts, mais des preuves qu’il a été cueilli à maturité optimale.

De même, la présence de pruine, ce voile de cire naturelle qui protège la prune du dessèchement, est gage de maturité.

On reconnaît également une mirabelle mûre à point lorsque, une fois coupée, son noyau se détache tout seul. 

Délicates et fragiles, les mirabelles doivent être consommées rapidement après achat.

Au besoin, conservez-les au réfrigérateur et n’hésitez pas à les congeler pour pouvoir les apprécier cet hiver. 

Énergétique et riche en fibres

La mirabelle est un fruit raisonnable côté calories, avec 55 calories pour 100 g (soit une poignée) en moyenne.

Il s’agit principalement de glucides (ou sucres), 16 % quand elles sont mûres à point, qui fournissent de l’énergie à l’organisme. Egalement riche en fibres (2,5 g / 100 g), notamment en pectines, cette petite prune favorise un bon fonctionnement intestinal tout en étant très bien tolérée.

Si sa teneur en vitamine C est plutôt modeste par rapport aux autres fruits (3 mg /100 g), elle fournit un large éventail de vitamines du groupe B, de la vitamine E et une source importante en provitamine A (ou carotène).

De quoi nourrir notre peau « de l’intérieur » pour garder un beau teint en cette fin d’été ! La mirabelle est également bonne pourvoyeuse de sels minéraux et d’oligoéléments (potassium, phosphore, magnésium, zinc) dont elle a fait le plein en mûrissant doucement.

Elle nous les transmet volontiers à des doses utiles pour aborder la rentrée…

Tous ces atouts font de la mirabelle un véritable « partenaire bien-être » !

Du petit déjeuner au dîner

Juteuse et sucrée, la mirabelle se laisse déguster aussi bien crue que cuite, en version salée ou sucrée.

En entrée, elle est parfaite, mêlée à des pousses d’épinards et des crevettes. Rapidement poêlée, elle accompagne le magret de canard, ou se glisse dans un tajine d’agneau. 

Au dessert, on l’apprécie telle qu’elle ou en salade, associée à d’autres fruits frais. Elle peut également se préparer en compote ou confiture, que l’on parfumera de vanille, de cannelle ou de gingembre. …

Mais on ne saurait terminer l’été sans préparer un clafoutis ou une belle tarte aux mirabelles.

N’oubliez pas de saupoudrer le fond de pâte de poudre de noisettes ou d’amandes ou de biscuits écrasés, pour éviter que les fruits ne détrempent la pâte.

Relevée d’un voile de sucre, elle est tout simplement irrésistible.

Solveig DARRIGO DARTINET

www.nutriveig.fr